supports de stockage

Pour une entreprise, mais aussi pour le particulier, il est important de stocker des données et de pouvoir y accéder à tout moment. Depuis les CD, différents supports ont vu le jour pour s’adapter à tous les besoins.

 Le CD et le DVD

Ces supports sont de loin les plus anciens pour stocker textes, images, vidéo et autres fichiers. Si leur capacité de stockage a largement augmenté avec les DVD de 8,5 Go, ils demeurent assez fragiles. Une simple rayure peut altérer une partie ou l’ensemble des données de manière irrévocable. S’ils sont bien entretenus et rangés dans leur boîtier néanmoins, leur durée de vie peut s’étendre à une dizaine d’années.

La clé USB

Les clés USB ne bénéficiaient à leur début que d’une capacité de stockage assez limitée de 4 à 8 Go, adaptée pour un stockage temporaire. Aujourd’hui, il existe des modèles avec des capacités plus importantes pouvant aller jusqu’à 64 Go. Les nouvelles versions notamment l’USB 3.0 et 4.0 permettent par ailleurs de profiter d’une vitesse de transfert plus rapide. Mais leur principal avantage demeure leur petite taille — ils s’emportent partout et ne prennent pas de place — et surtout leur prix, beaucoup plus abordable que les disques durs externes. Comme la clé USB carte, ces supports se déclinent dans toutes les formes imaginables.

La carte mémoire

Ce support permet d’étendre la capacité de stockage de différents appareils comme la tablette, le Smartphone, les appareils photo, les baladeurs et les consoles de jeu vidéo. Il se décline en différents types : Compact Flash, SD, Mini SD et Micro SD. Autrefois limitée à 512 Mo, sa capacité de stockage a rapidement évolué. Les plus courantes sont les cartes mémoires SDHC (SD High capacity) de 4 à 32 Go, mais il existe aussi des modèles pouvant stocker bien au-delà jusqu’à 2 To (teraoctets) de données. Il s’agit des SDXC (SD Extend Capacity).

Le disque dur

Le disque dur peut être interne, directement embarqué sur un ordinateur, ou externe. Dans ce cas, il s’agit d’un boîtier qui se connecte généralement à l’ordinateur grâce à un port USB. Le disque dur externe est compact, peut être transporté partout, mais séduit surtout les utilisateurs pour son autonomie et sa grande capacité de stockage. Les modèles les plus performants peuvent stocker jusqu’à 6 To de données. Le transport peut toutefois l’endommager. Ce type de support est par ailleurs assez difficile à réparer en cas de faille technique.

Le NAS

Le NAS (Network Attached Storage) ou serveur de stockage en réseau est un appareil doté de plusieurs disques durs. Il présente le même processus de stockage et de partage de données que le disque dur interne, la clé USB et le CD. Si ces supports ne peuvent se connecter qu’à un seul périphérique, le NAS pour sa part est accessible à plusieurs utilisateurs tout en étant sécurisé. Ainsi, une entreprise peut connecter un NAS à son réseau interne et permettre ainsi à ses employés d’accéder à des fichiers indispensables dans l’exécution de leurs tâches.

Le Cloud computing

Le Cloud computing recourt également à des serveurs, dont l’accès se fait toutefois via internet. C’est une solution idoine pour permettre le partage de fichiers et donc l’accès à différents utilisateurs partout où ils se trouvent à condition qu’ils aient accès à internet. L’accès au Cloud est sécurisé. Seuls les utilisateurs disposant d’autorisation peuvent y accéder, comme pour le NAS d’ailleurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *