Devenir un indépendant en Suisse

En Suisse comme ailleurs, le statut de professionnel indépendant est très prisé depuis quelques années. Les prestataires sont généralement attirés par le côté positif de la chose. Mais avez-vous réellement tout envisagé ? Retour sur les bons à savoir sur le statut d’indépendant.

Les avantages de travailler en tant que prestataire indépendant

On connait d’ores et déjà les avantages du statut d’indépendants. C’est un gage de liberté. Vous pourriez avoir moins de pression et mieux gérer votre emploi du temps. Savoir comment devenir indépendant en Suisse vous aidera à mieux vivre votre immersion dans la vie professionnelle.
Mais en plus, c’est désormais un gage de la réussite de votre carrière professionnelle. Désormais, comme dans partout dans le monde, les entreprises recrutent rarement en interne et préfèrent confier des prestations à des sous-traitants ou à des consultants indépendants une grande partie des charges de travail. C’est également plus avantageux pour eux.
Et dans un monde où la numérisation est devenue la norme, la sous-traitance peut vous assurer de meilleure rentabilité que le fait de travailler en interne. En effet, vous pouvez vous permettre ainsi de travailler pour différents clients. Ce qui vous rapportera davantage que si vous allouez vos services à une seule entreprise.
Contrairement aux idées reçues, les démarches pour se lancer, bien qu’il y en ait, sont pour le moins faciles. C’est d’autant plus le cas si vous vous faites accompagner par des professionnels.

Les inconvénients d’une telle décision

Pour autant, trouver comment devenir indépendant en Suisse n’est pas sans inconvénient. Notamment, certes, être à votre propre compte peut vous rapporter de l’argent, mais encore faut-il vous investir dans ce que vous faites. Et selon les experts, il peut falloir parfois quelques années avant de réellement tirer des profits de votre activité. Des années pendant lesquels vous ne devez pas chômer.
La concurrence est rude dans ce domaine dans le pays. Ces dernières années, l’auto entrepreneuriat a réellement battu son plein. Et cela augmente les risques de faire faillite, mais aussi l’importance de votre investissement personnel dans votre activité. Afin de vous faire un nom, et ce, peu importe votre secteur d’activité, vous devez prospecter aussi bien dans le marché physique que digital. Vous devez travailler la qualité de vos prestations en plus de votre visibilité, etc.
Et sachez que vous serez le seul à assumer les conséquences, qui peuvent être négatives de votre décision de devenir indépendant. Ce peut être économiquement que personnellement. Après tout, tout sera en votre nom : facture, assurance, etc.

Des démarches administratives à faire

Envie tout de même de vous lancer ? Sachez que vous aurez à faire quelques démarches administratives pour vous lancer en tant que professionnel indépendant. Il faudra notamment vous déclarer auprès de la caisse de compensation AVS, vous enregistrer au RCS, et souscrire à une assurance RC pro. Pour vous aider, il existe quelques professionnels qui prodiguent des conseils sur comment devenir indépendant en Suisse ou qui vous proposent même de vous accompagner de A à Z sur le Net.
Pour réaliser ces démarches, vous devez aussi, bien évidemment, fournir quelques documents. Outre les formulaires que vous devez remplir, il y a des justificatifs qui prouvent réellement votre activité : des factures en votre nom, des devis, des baux de votre siège social, des copies d’assurance, etc. Il importe également de fournir vos documents comptables. Contrairement aux autres pays, en Suisse, vous devez commencer votre activité avant de vous déclarer comme indépendant. Ce qui explique ces documents. Ce qui vous permet en amont de tester la viabilité de votre projet avant de vous lancer officiellement. Pour autant, il ne faut pas trop attendre avant de vous déclarer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *