nouveau métro de moscou
11 mai 2021

Le projet du nouveau métro de Moscou géré par le puissant acteur de l’exploitation minière en Russie : Iskander Makhmudov

Par Sarah

Au même moment qu’on organisait la coupe du monde 2018, Poutine a entrepris un programme de modernisation et d’agrandissement du métro de Moscou. Les travaux communs ont débuté en 2017, pour être achevés en 2025. Ils sont gérés par la Transmashholding, une entreprise ferroviaire dont le directeur est le milliardaire russe Iskander Makhmudov.

Rendre le trafic routier moscovite moins dense

Ce projet particulièrement important vise à accroître la capacité du métro de la ville et à relier le centre-ville de Moscou à sa périphérie. On souhaite qu’à la fin du projet, la circulation automobile soit réduite, tout en utilisant la capacité du nouveau métro. Ainsi, il y aura de moins en moins de bouchons sur les artères de Moscou.

De plus, il est prévu la construction de nouvelles lignes aériennes pour créer une boucle encerclant Moscou. Cette boucle sera reliée aux anciennes lignes. Aussi, de nouveaux trajets verront le jour afin de permettre au métro moscovite de desservir toute la ville.

Pour la réalisation de ce projet qui s’achèvera en 2025, les pouvoirs publics russes devront décaisser au moins 265 millions d’euros. Avec ce projet, les autorités ont prévu faire baisser de 10 % la circulation automobile dans la ville.

Mis à part l’agrandissement du métro, le projet vise à moderniser les trains pour encourager les populations à l’utiliser. Ainsi, les anciens trains seront progressivement délaissés pour des plus modernes et mieux équipés. Il faut dire que chaque wagon comportera des sièges installés par groupes de quatre ainsi qu’une allée centrale, avec des prises USB et un réseau Wifi accessible à tous.

Les wagons seront également mieux isolés pour assurer un meilleur confort aux usagers pendant les pics de températures qui sont souvent observés en hiver et en été.

La société Transmashholding, en charge du projet

Actuellement, plus de 1500 rames de métro à Moscou sont prises en charge par la Transmashholding. Pour cette raison, les autorités ont décidé de confier le projet à cette entreprise. Pour ce qui est de la conception des trains, elle a été confiée à la Central Suburban Passenger Company. Il faudra acquérir environ 23 trains, ce qui reviendrait à environ 150 millions d’euros.

La Transmashholding est gérée par un homme très célèbre en Russie : le milliardaire Iskander Makhmudov. Ce dernier doit exclusivement sa célébrité à la holding UMMC qu’il dirige. Il s’agit d’une entreprise qui comprend 40 autres firmes intervenant dans le secteur de l’exploitation minière.

Informations utiles : quelques exemples de sources de financement des communes

La taxe locale

Les communes sont principalement financées par la taxe locale qui est payée par tous les habitants. Cette taxe existe en deux types : taxe d’habitation et taxe foncière. Ces taxes se différencient par le fait que toute la population de la commune paye la taxe d’habitation alors que la foncière n’est payée que par les habitants ayant des biens immobiliers.

De plus, le montant de taxe foncière est calculé par les autorités. À noter que pour le déterminer, on combine le taux fixé par la commune et l’estimation du montant des loyers.

Les apports gouvernementaux

L’un des aspects de la décentralisation est que le pouvoir central est dans l’obligation d’apporter certaines subventions. Le montant de ces subventions diffère d’une ville à une autre, tout comme le nombre d’habitants diffère d’une ville à une autre. Aussi, il dépend de la situation de chaque commune. Évidemment, les villes les plus modestes sont les plus prioritaires.

Les prêts bancaires

Pour couvrir leurs besoins, les municipalités ont la possibilité de recourir à des prêts bancaires. Ce mode de financement qui est bien encadré n’est réellement accessible que dans le cadre de la mise en place d’un centre de loisirs ou pour l’achat d’équipements durables.