Impôt sur les bénéfices
9 octobre 2023

Impôt sur les bénéfices : que choisir entre le régime réel et le régime micro ?

Par Zozo

La création d’une société pose souvent la question relative à la sélection d’un régime fiscal. Bon nombre d’entrepreneurs font face au choix entre le régime réel et le régime micro. Bien entendu, chaque option possède des caractéristiques particulières. Le choix effectué aura en effet des effets sur les modes d’imposition de la structure et, éventuellement, pourra entraver la croissance de l’activité de l’entreprise.

Régime micro : pour qui ? Pour quoi ?

Le régime micro est un régime fiscal simplifié destiné aux petites entreprises et aux travailleurs indépendants. Il comprend deux régimes distincts : le régime micro-entreprise et le régime micro-BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux). C’est un régime d’imposition dit forfaitaire, destiné plus particulièrement aux petites sociétés individuelles qui relèvent de l’imposition sur le revenu.

Le régime micro-entreprise s’applique aux entrepreneurs individuels dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas un certain seuil. Ce seuil varie en fonction de l’activité exercée (activités de vente de marchandises, d’objets, de fournitures et de denrées à emporter ou à consommer sur place, les prestations de services et les professions libérales, etc.).

Ce régime permet aux entrepreneurs de bénéficier d’une simplification administrative et d’un calcul simplifié de leur impôt sur le revenu. En effet, au lieu de déclarer leur chiffre d’affaires et leurs charges réelles, ils peuvent opter pour un prélèvement forfaitaire libératoire de l’impôt sur le revenu. Ce prélèvement est calculé en appliquant un taux forfaitaire au chiffre d’affaires réalisé.

Tout connaitre du régime micro BIC

Le régime micro-BIC, quant à lui, s’applique aux activités commerciales, artisanales et industrielles pertinentes de la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux. Il fonctionne de la même manière que le régime micro-entreprise, mais avec des seuils de chiffre d’affaires différents.

Le régime micro présente plusieurs avantages pour les petites entreprises et les travailleurs indépendants. Tout d’abord, il permet une simplification administrative significative, car il dispense de nombreuses obligations comptables et fiscales. De plus, le calcul simplifié de l’impôt sur le revenu facilite la gestion financière de l’entreprise. Enfin, il permet également de bénéficier d’une exonération de TVA pour les micro-entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à un certain seuil.

Cependant, il convient de noter que le régime micro n’est pas adapté à toutes les situations. Par exemple, si les charges réelles de l’entreprise dépassent le montant forfaitaire calculé selon le régime micro, il peut être plus avantageux d’opter pour le régime réel d’imposition. De plus, certaines activités sont exclues du régime micro, comme les activités de localisation de biens immobiliers. Quoi qu’il en soit, il est toujours préférable d’engager un expert-comptable pour la gestion d’entreprise.

Régime réel d’imposition : pour qui ? Pour quoi ?

Le régime réel d’imposition est un régime fiscal applicable aux entreprises dépassant le chiffre d’affaires les seuils fixés pour le régime micro-entreprise ou le régime micro-BIC. Il est souvent utilisé par les entreprises de taille moyenne ou les grandes entreprises qui nécessitent une comptabilité plus détaillée et une meilleure gestion de leurs charges.

Le régime réel d’imposition peut s’appliquer à différents types d’entreprises, y compris les sociétés commerciales, les entreprises individuelles et les professions libérales. Il est généralement utilisé par les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse les seuils du régime micro-entreprise ou du régime micro-BIC.

Il convient de noter que le régime réel d’imposition implique également des obligations supplémentaires en termes de comptabilité et de déclarations fiscales. Les entreprises doivent tenir une comptabilité plus détaillée, établir des déclarations fiscales périodiques et faire appel à des professionnels de la comptabilité pour les aider à respecter ces obligations. N’hésitez pas à faire appel à un spécialiste du chiffre pour obtenir plus de détails. Vous pouvez également engager un expert comptable Ixelles pour la gestion d’entreprise.

Conclusion

En conclusion, le régime micro est une option intéressante pour les petites entreprises et les travailleurs indépendants qui souhaitent bénéficier d’une simplification administrative et fiscale. Cependant, il est important de prendre en compte les spécificités de chaque situation et de consulter un professionnel de la comptabilité pour déterminer la meilleure option fiscale.