voyage cambodge

Le complexe d’Angkor Wat est l’exemple le plus exquis de l’architecture khmère. Construit au début du 12ème siècle pour le roi Suryavarman II, il resta un important centre spirituel pendant des
siècles, le premier hindou, puis bouddhiste. Hors de portée des touristes pendant la guerre civile, il a retenu l’attention du monde entier après avoir été présenté dans le film de 2001 Lara Croft: Tomb Raider.

Le Royaume du Cambodge est une monarchie constitutionnelle

Située en Asie du Sud-Est et comptant une population de plus de 13 millions d’habitants. La plupart des Cambodgiens sont des bouddhistes Theravada d’origine khmère, mais le pays abrite également un nombre important de Cham et de petites tribus montagnardes.

Le pays est bordé à l’ouest par la Thaïlande, au nord par le Laos, à l’est par le Vietnam et par le sud par le golfe de Thaïlande. Du 9ème au 15ème siècle, le Cambodge représente le centre de l’empire khmer, avec Angkor pour capitale.

Le site spirituel principal de l’Empire, l’Angkor Vat, est un rappel symbolique de l’époque où le Cambodge était un powerrulung majeur de la majeure partie de la péninsule indochinoise et demeurait la principale attraction touristique du pays. 1953, date de l’indépendance du pays.

Le Cambodge couvre une superficie d’environ 181 040 kilomètres carrés.

Il a 443 kilomètres de côte le long du golfe de Thaïlande.

La caractéristique géographique la plus caractéristique est la plaine lacustre formée par les inondations du Grand Lac. Il mesure environ 2 500 kilomètres carrés pendant la saison sèche et s’élève à environ 24 000 kilomètres pendant la saison des pluies. Cette plaine densément peuplée, consacrée à la culture du riz humide, constitue le cœur du Cambodge.

La majeure partie du territoire du pays se situe à moins de 100 mètres d’altitude, à l’exception des monts Cardamom (1 813 mètres d’altitude) et de l’escarpement escarpé des monts Dângrêk situés le long de la frontière avec la Thaïlande, la Isan.

L’industrie du tourisme est la deuxième plus grande source de devises du pays au Cambodge après l’industrie textile. Plus de 60% des visiteurs se rendent à Angkor, le reste à Phnom Penh. Sihanoukville (seul port du Cambodge), avec sa plage très prisée, et la région autour de Kampot, notamment la station de ski de Bokor Hill, font également partie des attractions touristiques.

Les célèbres temples d’Angkor constituent la plus grande attraction touristique du Cambodge.

Les presque 100 temples représentent maintenant les vestiges sacrés de ce qui était autrefois un centre administratif et religieux beaucoup plus grand. Ils ont été construits entre le IXe et le XIIIe siècle pour glorifier un certain nombre de rois khmers. Les trois plus beaux temples sont Bayon, Ta Prohm et l’énorme Angkor Wat. La majeure partie d’Angkor a été abandonnée au 15ème siècle et elle a été progressivement masquée par la jungle. Des efforts ont été entrepris pour éliminer la végétation exubérante qui menaçait de détruire complètement les monuments, et la restauration des temples est toujours en cours.

Le Bayon est l’autre point fort d’Angkor. Construit au XIIIe siècle comme temple d’Etat du roi Jayavarman VII, il était le centre de la capitale de l’époque. Il compte 54 tours ornées de quatre visages souriants.

La ville la plus grande et la plus peuplée du Cambodge (environ 1 million d’habitants), Phnom Penh était connue dans les années 1920 comme la perle de l’Asie. Réputé pour son architecture traditionnelle d’influence khmère et française, il s’agit d’une destination touristique majeure au Cambodge, ainsi qu’en Indochine.

Les principales attractions touristiques de Phnom Penh sont la pagode d’argent et le palais royal.

Ils sont assis côte à côte sur le boulevard Sothearos et, étant deux complexes distincts, sont visités comme un seul.
Construit en 1866 par les Français, le palais royal comprend de nombreux bâtiments, la salle du trône étant considérée comme la plus importante. Une tour de 59 mètres de haut est adjacente à la salle du trône. Au sud de celui-ci se trouvent le Trésor royal et le Vlla de Napoléon III, construits en 1866 et ensuite offerts au Cambodge.

Au nord du palais se trouve la pagode d’argent. La pagode originale, construite en 1866 par le roi Norodom, était principalement en bois et fut agrandie en 1962 par Sihanouk. Il doit son nom au fait que son sol est constitué de plus de 5 000 blocs d’argent d’un poids total supérieur à 6 tonnes. Comme le temple royal de Bangkok, la statue de Bouddha la plus importante du temple est un Bouddha d’émeraude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *